Biographie

imageBiography in English

Née en 1966, dans une famille d’artistes, Stéphanie Lécuyer vit dans la Vallée de la Loire, où elle travaille une peinture figurative qui fait constamment référence au dessin, pierre angulaire de sa pratique.

L’utilisation de la couleur lui permet cependant de dépasser la stricte limite du trait en jouant avec les contrastes, les ombres et les lumières.

Nus et scènes de genre mettant en avant la figure humaine, ainsi que des portraits, sont ses sujets de prédilection. Ils peuvent avoir pour origine ou référence, une poésie, un morceau de musique, un récit mythologique, ou encore un événement….
Elle réalise également des portraits sur commande.

« Mon travail s’intéresse à l’Homme dans sa relation aux autres et à lui-même, à travers des sujets universels tels que doute, joie, souffrance, entraide ou espoir…
Il y a toujours quelque chose de profond et d’immuable dans un visage ou dans un corps, qui va plus loin que la simple représentation physique.
C’est ce qui me passionne et me motive à travailler encore et toujours ce sujet. »

Son travail, nourri des maîtres anciens et contemporains qu’elle a côtoyés pendant ses études d’art et d’histoire de l’art, est régulièrement proposé dans des Marchés d’Art Contemporain et des expositions personnelles et collectives, ainsi, ces dernières années, dans sa galerie d’été à Montreuil-Bellay, Maine et Loire.
Ses œuvres sont présentes dans des collections privées en France, à Malte, en Angleterre, en Allemagne, au Japon et aux États-Unis.

Pendant l’hiver 2015, elle a réalisé 100 portraits peints à l’huile des habitants de Montreuil-Bellay en collaboration avec la municipalité. L’exposition finale a eu lieu en mai 2016 et a créé un bel espace de rencontre et de partage.

En juillet et août 2018, elle a organisé une exposition en duo avec l’artiste indien Ranjit Rongpi à Saumur. Cette exposition intitulée « Deux Mondes » proposait au spectateur deux visions culturellement différentes et pourtant fondamentalement semblables, de l’humain.
Les deux artistes ont annoncé à cette occasion la création d’ un collectif d’artistes internationaux qui travaillent sur ce sujet de l’Humain. Ils auront pour but d’organiser des expositions collectives dans le pays d’origine de chaque artiste et de montrer à travers l’art, tout ce qui nous rassemble en dépit de nos possibles différences.
Ranjit et Stéphanie font leur la parole de Malraux « l’art est le plus court chemin de l’homme vers l’homme. »
En octobre 2019, Stéphanie Lécuyer rejoint  Ranjit Rongpi en Inde pour une deuxième exposition, au sein de laquelle ils accueilleront de nouveaux artistes, notamment égyptien, nigérian et indiens.